Libération revient sur le streaming avec Denis Ladegaillerie, Martin Mills, Bruno Boutleux et d’autres spécialistes du marché. Extraits.

Après l’intervention de Taylor Swift et certaines révélations sur les contrats de distribution, “l’écoute en ligne recherche une nouvelle entente” d’après Libération. Le journal fait ici appel à de nombreux professionnels afin d’expliquer les opportunités et les inconvénients de ce nouveau modèle.

Les revenus

“En streaming, l’artiste est rémunéré à chaque écoute, là où le téléchargement permet une écoute illimitée pour un prix qui n’est versé qu’une fois.”

«Il s’agit d’une question de temps (…). Les revenus arrivent plus lentement, car il s’agit de micropaiements, mais ils seront plus importants au final.»

CD vs Streaming.

“Selon le Syndicat national de l’édition phonographique (Snep), les revenus de la musique en ligne représentaient en 2014 autour de 30 % du marché de la musique en France, soit 133 millions d’euros, dont le streaming représente près de 60 %. Pour les sept premiers mois de 2015, le numérique représente 43 % du marché, soit déjà près de 89 millions d’euros.”

Pour lire l’article complet : Libération – L’écoute en ligne cherche une nouvelle entente

Tags: , , , , , , ,

Commentaires clos